Partager sur :

Reconduction des contrat d’électricité arrivant prochainement à échéance

17/11/2022

Si vous êtes une PME et que votre contrat d’électricité arrive à échéance prochainement, en particulier au 31 décembre 2022, nous portons à votre connaissance ce message de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) qui incite fortement les PME à se manifester auprès de leurs fournisseurs avant le 21 novembre 2022 afin de pouvoir bénéficier avec certitude du prix régulé ARENH (« Accès régulé à l’électricité nucléaire historique ») dans le prix de votre contrat en 2023. N’attendez pas le déploiement de l’amortisseur dont les modalités seront complémentaires.

En effet, c’est au 21 novembre que sera clôturé le Guichet ARENH auquel les fournisseurs d’électricité déposeront un dossier qui leur permettra d’accéder, à prix régulé, à l’électricité produite par les centrales nucléaires historiques d’EDF. Après cette échéance, les fournisseurs prévoient de réduire fortement leurs offres avec ARENH. Pour rappel, les principaux fournisseurs se sont engagés, via une charte, à proposer une offre aux clients leur en faisant la demande. 

Le message de la CRE renvoie également vers les références de prix en fonction du profil de votre entreprise : si elles ont un caractère indicatif, ces références vous permettront toutefois de comparer les conditions proposées par vos fournisseurs avec les hypothèses retenues par la CRE. 

Par ailleurs, le Médiateur des Entreprises a publié une « Checklist Energie » détaillant les 10 questions clés à se poser sur son contrat et sa facture d’énergie. En cas de besoin, vous pouvez contacter le Médiateur des entreprises (Le Médiateur des entreprises | economie.gouv.fr , pour les entreprises de plus de 9 salariés ou dont le chiffre d’affaires est supérieur à 2 millions d’euros) ou le Médiateur national de l’Energie (Solution en ligne aux litiges avec un fournisseur ou distributeur d’énergie du médiateur national de l’énergie (sollen.fr), pour les entreprises de moins de 10 salariés ou dont le chiffres d’affaires est inférieur à 2 millions d’euros).

Message adressé par Bpi France